Les capacités verbales et visuo-spatiales en mémoire de travail d’enfants sourds munis d’un implant cochléaire comparés à leurs pairs entendants

DocumentFichier
Fichier pdf chargé le 03/05/2017 à 15:47:15
Accès libre
(version éditeur)
fichier
TitreLes capacités verbales et visuo-spatiales en mémoire de travail d’enfants sourds munis d’un implant cochléaire comparés à leurs pairs entendants
Type de publicationArticle de revue
AuteurPouyat-Houée, Stéphanie , Gaux, Christine , Weil-Barais, Annick
PaysFrance
EditeurAnae
TypeArticle scientifique dans une revue à comité de lecture
Année2014
LangueFrançais
Datedécembre 2014
Pagination545-554
Volume132-133
Sectionvaria
Titre de la revueApproche Neuropsychologique des Apprentissages chez l'Enfant
Mots-clésImplant cochléaire – Mémoire de travail verbale et visuo-spatiale – Langue parlée complétée – Enfants sourds et entendants.
Résumé en anglais

This research aims to study the verbal and visuo-spatial working memory of deaf children with IC. Deaf children with cochlear implant (CI) and hearing children had to memorize pictures (verbal modality) or locations of points in a grid (visuo-spatial modality) presented in various conditions: alone, with sound and / or Cued Speech. For the two groups, recall in visuo-spatial modality is higher than in verbal modality.

Surprisingly, Cued Speech, and more especially in the verbal modality- doesn’t give any help to improve the deaf children performances. Individual performances of deaf children show diverse patterns.

Keywords: Cochlear Implant, Verbal and visuo-spatial working memory, Cued Speech, deaf and hearing children.

Résumé en français

Cette recherche a pour objectif d’étudier la mémoire de travail verbale et visuo-spatiale des enfants sourds munis d’un Implant Cochléaire. Des enfants sourds avec IC et entendants devaient mémoriser des images ou l’emplacement de points dans une grille présentés dans différentes conditions : seuls, avec du son et/ou de la LPC. Pour les deux groupes, le rappel immédiat dans la modalité visuo-spatiale est supérieur à celui dans la modalité verbale. De manière inattendue, l’apport de la LPC, et plus spécifiquement dans la modalité verbale, ne conduit pas à une augmentation des performances des enfants sourds. Les performances individuelles des enfants sourds montrent différents profils.

Mots clés : Implant cochléaire – Mémoire de travail verbale et visuo-spatiale – Langue parlée
complétée – Enfants sourds et entendants.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua10204