La scolarisation des élèves allophones au collège : étude comparative des modalités d'organisation de quatre dispositifs d'accueil et des effets potentiels sur l'apprentissage du français

DocumentFichier
Fichier pdf chargé le 17/03/2017 à 13:30:09
Accès libre
(version éditeur)
fichier
TitreLa scolarisation des élèves allophones au collège : étude comparative des modalités d'organisation de quatre dispositifs d'accueil et des effets potentiels sur l'apprentissage du français
Type de publicationArticle de revue
AuteurGuédat-Bittighoffer, Delphine
PaysFrance
EditeurCERSE
VilleCaen
TypeArticle scientifique dans une revue à comité de lecture
Année2015
LangueFrançais
Numéro3
Pagination83-107
Volume48
Titre de la revueLes sciences de l'éducation-Pour l'Ere Nouvelle
ISSN0755-9593
Mots-clésdispositifs de scolarisation, élèves allophones, français langue seconde, inclusion, politiques éducatives
Résumé en anglais

This article presents a comparative study of four approaches to integrating migrant pupils into the French high school system.

We examined the elements that facilitate the success of allophone pupils, including how the way they are integrated affects their ability to they learn. We shall analyze how they work in practice from two different standpoints: the intrinsic interest of each policy and how they transfer to the context of an “ordinary class."

This qualitative research which consists of semi-directive interviews, point to the conclusion that the only real personalized approach for migrant learners lies in the specific integration policies, regardless of their structure.

Résumé en français

Cet article présente une étude comparative entre quatre dispositifs de scolarisation des élèves allophones au collège en France.

Notre problématique consiste à interroger les éléments facilitateurs de la réussite des élèves allophones parmi lesquels figure la question des modalités d’accueil et de leurs effets sur les apprentissages des élèves. Nous analyserons leur prise en charge au sein des dispositifs cibles à partir de deux focales: l’intérêt intrinsèque de chacun des dispositifs et leur articulation avec « la classe ordinaire ».

Les conclusions de cette recherche qualitative qui consiste en des entretiens semi-directifs menés auprès d’élèves allophones et d’enseignants tendent à soutenir que le seul véritable parcours personnalisé et adapté aux apprenants allophones s’inscrit dans les dispositifs d’accueil spécifiques qui leur sont réservés qu’elle qu’ait été leur structure.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua15749
DOI10.3917/lsdle.483.0083
Lien vers le document

http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/cerse_revue