L’inefficience des partenariats public-privé appliqués aux prisons françaises

TitreL’inefficience des partenariats public-privé appliqués aux prisons françaises
Type de publicationArticle de revue
AuteurLeroux, Isabelle , Rigamonti, Éric
EditeurPubliee Avec le Concours du C.N.R.S.
TypeArticle scientifique dans une revue à comité de lecture
Année2018
LangueFrançais
Date2018
Numéro2
Pagination99-125
Volume162
Titre de la revueRevue d'Economie Industrielle
ISSN1773-0198
Mots-clésbundling, consortium, construction, groupage des tâches, incitation, oligopole, oligopoly, partenariat public-privé, Prison, public-private partnership
Résumé en anglais

On the basis of task bundling and on a private ownership of equipment, public-private partnerships (PPP) should be more efficient than public procurement (PuP). However, some French PPPs do not produce this extra-efficiency. This is particularly the case of newly-created French prisons. In continuation of the literature on PPPs, we study this case of prison construction in order to clarify the reasons for this PPP inefficiency. Thus, we highlight how the transition from a PuP to a PPP can lead to an oligopoly that generates a rent in a low competitive environment. We also highlight the fact that the partnership consortium is imperfect and does not generate the expected incentive system.

Résumé en français

Avec le groupage des tâches et la propriété privée de l’équipement, les partenariats public-privé (PPP) devraient être plus efficients que la commande publique traditionnelle (CPT). Toutefois, certains PPP ne produisent pas ce supplément d’efficience. C’est notamment le cas pour les nouvelles prisons françaises. Dans le prolongement de la littérature relative aux PPP, nous étudions le cas de la construction de ces prisons afin d’expliciter les raisons de cette inefficience. Ainsi, nous mettons en exergue comment, dans un environnement concurrentiel peu favorable, le passage de la CPT au PPP peut conduire à la formation d’un oligopole en capacité d’extraire une rente. Nous montrons également que le consortium signataire du contrat de partenariat est imparfait et ne génère pas le système d’incitation attendu.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua15947
Lien vers le document

https://journals.openedition.org/rei/7093

Titre traduithe inefficiency of public-private partnerships applied to French prisons