Dons d'écrits, transmission d'un engagement : le cas singulier des fonds militants

TitreDons d'écrits, transmission d'un engagement : le cas singulier des fonds militants
Type de publicationChapitre
TypeOuvrage scientifique
Année2018
LangueFrançais
Pagination123-135
Titre de l'ouvrageLes dons d’archives et de bibliothèques. De l’intention à la contrepartie
AuteurGrailles, Bénédicte
EditeurPresses universitaires de Rennes
VilleRennes
ISBN978-2-7535-7424-3
Mots-clésArchives du monde du travail, Archives féministes, Archives militantes
Résumé en français

Les caractéristiques de l’ethos militant influent-elles sur la composition de son fonds d’archives ? Configurent-elles d'une manière spécifique le processus de don ? Le caractère militant du fonds – fonds personnels ou fonds d'association – induit-il chez le donateur des attitudes, des échanges ou des demandes spécifiques ? Le chapitre s’appuie sur deux études de cas. La première concerne presque exclusivement des militantes – des femmes – et s’interroge sur les modes de transmission depuis celles-ci vers une structure originale : le Centre des archives du féminisme (CAF) situé à Angers. Le second concerne principalement des militants hommes dans un cadre syndical et la transmission vers un centre d’archives associatif : le Centre d’histoire du travail à Nantes (CHT).

Le don de fonds militants répond à des règles générales mais possède des spécificités très marquées. La première est que les conditions de confiance pour que licence et mandat soient accordés par le donateur au donataire résultent d'un équilibre très précis. Le second point à noter est que le processus n'est pas fini une fois le fonds remis. L'enjeu principal est la transmission intergénérationnelle. Celle-ci peut commencer une fois le fonds accueilli et classé.

Or l'espérance dans cette transmission est profondément fondée sur un malentendu qui pourtant satisfait toutes les parties. Pour les producteurs, confier leurs documents à un centre d'archives est une forme de légitimation. Pour le centre d'archives, recevoir ces documents, c'est être dépositaire d'un mandat et d'une licence. La légitimation est donc réciproque.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua17561
Collection

Archives, histoire et société