Père affaibli, société en danger : la diffusion d’un discours sous les monarchies

TitrePère affaibli, société en danger : la diffusion d’un discours sous les monarchies
Type de publicationArticle de revue
AuteurPierre, Eric
TypeArticle scientifique dans une revue à comité de lecture
Année2008
LangueFrançais
Date2008
Numéro224
Pagination9 - 20
Titre de la revueLe Mouvement Social
Mots-clésde, l'enfance, Protection
Résumé en français

Dans la France des monarchies, les discours sur l’affaissement de l’autorité paternelle fleurissent. Le père serait dépourvu de moyens pour se faire obéir et serait de plus en plus contesté par ses enfants. La faute en reviendrait à la Révolution qui a voulu mettre les principes d’égalité et de liberté au cœur des relations familiales et a sapé une des institutions les plus solides de l’Ancien Régime ; aux rédacteurs du Code civil qui n’ont pas voulu restaurer le père dans sa toute puissance ; aux jeunes générations qui refusent le joug paternel ; aux nouvelles conditions sociales et économiques. Si, sous la Restauration, ce thème est essentiellement le fait des penseurs et juristes conservateurs, il tend, ensuite, à s’étendre tout en se diversifiant. Ce sont tous les mauvais usages de l’autorité paternelle qui sont dénoncés, que le père fasse preuve d’une faiblesse excessive à l’égard de ses enfants ou, au contraire, qu’il exerce une autorité abusive. Ces réquisitoires contre la faiblesse de l’autorité paternelle accompagnent intimement la dénonciation, plus large, d’une perte de l’autorité politique et morale dont souffrirait la société française.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua707
DOI10.3917/lms.224.0009
Lien vers le document

http://dx.doi.org/10.3917/lms.224.0009

Titre abrégéPère affaibli, société en danger