La conservation et connaissance des ressources génétiques d’espèces végétales cultivées : un enjeu pour l’agriculture et un défi pour les acteurs

TitreLa conservation et connaissance des ressources génétiques d’espèces végétales cultivées : un enjeu pour l’agriculture et un défi pour les acteurs
Type de publicationCommunication
TypeCommunication par affiche dans un congrès
Année2011
LangueFrançais
Date du colloque20-22/09/2011
Titre du colloqueColloque FRB
AuteurGeoffriau, Emmanuel , Pitrat, M., Coquin, P., Balfourier, F., Daunay, M.C., Esnault, F., Jouy, C., Chauvin, J.E., Label, A., Boulineau, F., Burck, H., Feugey, Laurence, Maisonneuve, B., Balsemin, E., Lambert, C., Sage-Palloix, A.M., Barreneche, T., Delaitre, C., Fourtier, S., Zanetto, A., Grapin, Agnès, Prosperi, Jean-Marie, Didier, A.
PaysFrance
VilleMontpellier
Résumé en français

Les ressources génétiques d’espèces végétales cultivées représentent un enjeu important pour l’agriculture à plusieurs niveaux : liens entre agriculture et société, conception de systèmes de culture innovants, création de variétés adaptées. La France dispose de ressources génétiques cultivées et sauvages importantes. Les collections d’accessions domestiques et sauvages couvrent 33 espèces cultivées (fruitières, ornementales, légumières, fourragères, de grande culture, aromatiques). Une majorité de ces collections bénéficie d’une structuration en réseaux de ressources génétiques, associant recherche publique et secteur privé. Toutefois, certaines espèces importantes sont dites « orphelines », sans collection ou réseau structuré, ce qui met en danger à terme les ressources génétiques correspondantes.

Les activités liées à ces collections correspondent à des savoir-faire spécifiques, et nécessitent dans la durée des moyens et l’implication des différents acteurs : multiplication et conservation, caractérisation et évaluations pour des caractères d’intérêt, mise à disposition d’échantillons et diffusion de connaissances.

Ces actions sont fondamentales pour les activités de l’agriculture actuelle et à venir, mais aussi par rapport aux engagements de la France concernant les ressources génétiques, que ce soit au niveau international (Traités) ou au niveau européen (ECPGR). Ces enjeux et engagements nécessitent un renouvellement de la dynamique et de la gouvernance des ressources génétiques d’espèces cultivées, par une nouvelle coordination à travers la création d’un collectif des collections et réseaux, l’identification d’interlocuteur à l’international, et un cadre réglementaire et politique adapté.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua9126