Etude Clinique des niveaux de perturbation de la metacognition, de la cognition sociale et du contrôle exécutif dans la pathologie frontale

TitreEtude Clinique des niveaux de perturbation de la metacognition, de la cognition sociale et du contrôle exécutif dans la pathologie frontale
Type de publicationArticle de revue
AuteurFliss, Rafika, Theze, C., Allain, Philippe , Pinon, Karine , Havet-Thomassin, Valérie, Aubin, Ghislaine , Le Gall, Didier
EditeurJohn Libbey Eurotext
TypeArticle scientifique dans une revue à comité de lecture
Année2013
LangueAnglais
Date2013
Numéro1
Pagination9-19
Volume5
Titre de la revueRevue de Neuropsychologie
Résumé en anglais

Recent and convergent studies in neuropsychology have suggested the importance of frontal regions to the integrity of a number of functions such as metamemory capacities, executive functions, and social skills (Theory of Mind : ToM). In this original work, following Stuss et Anderson (2004), we assume a link between disturbances of these functions. We proposed to 16 frontal patients and 20 matched healthy subjects a protocol designed to test metamemory, ToM and executive functions in order to analyze the relations between disturbances of self-awareness (metamemory) and awareness of others (ToM), and cognitive control (executive functions). Our results confirm the importance of frontal lobes on these capacities. No correlation was found between measures of metamemory, measures of ToM and executive scores. The observation of individual profiles emphasizes the existence of dissociations between self awareness and consciousness of the others, and between these two forms of metacognitive control and the executive functioning. These results confirm the importance to engage more studies combining aspects of ToM, metacognition and executive control, to better understand the organization and architecture of the functions supported by frontal lobe.

Résumé en français

Des travaux récents et convergents en neuropsychologie suggèrent l’importance des régions frontales pour l’intégrité d’un certain nombre de fonctions telles que les capacités métamnésiques, exécutives et les compétences en cognition sociale (théorie de l’esprit : TDE). Dans ce travail original, nous faisons l’hypothèse d’un lien entre les perturbations de ces différentes fonctions dans le cadre de la conception hiérarchisée de la conscience de Stuss et Anderson (2004). Nous avons proposé à 16 patients frontaux et 20 sujets sains appariés un protocole d’étude de la métamémoire, de la TDE et des fonctions exécutives cognitives afin d’examiner, chez les mêmes participants, les perturbations de la conscience de soi (métamémoire) et de la conscience de l’autre (TDE), le tout en lien avec les troubles du contrôle cognitif. Les résultats de nos analyses intergroupes permettent de confirmer la sensibilité de la plupart des tâches aux lésions frontales (Stroop, Hayling, Tour de Londres, six éléments, MCST et Brixton). L’analyse corrélationnelle ne permet pas de retrouver, chez les patients, des liens entre les mesures de métamémoire, de TDE et de fonctionnement exécutif cognitif. L’analyse des profils individuels souligne l’existence de dissociations entre connaissance de soi et de l’autre, mais aussi entre ces deux formes de métaconnaissance et les mécanismes de contrôle exécutif. Ces résultats confirment l’importance d’étudier plus précisément les différents niveaux de perturbation du fonctionnement frontal pour mieux comprendre l’organisation et l’architecture des fonctions supportées par le lobe frontal.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua10094
DOI10.3917/rne.051.0009