Infections émergentes à Acinetobacter baumannii et circonstances favorisant leur survenue

TitreInfections émergentes à Acinetobacter baumannii et circonstances favorisant leur survenue
Type de publicationArticle de revue
AuteurEveillard, Matthieu , Joly-Guillou, Marie-Laure
TypeArticle scientifique dans une revue à comité de lecture
Année2012
LangueFrançais
DateOct. 2012
Numéro5
Pagination314-319
Volume60
Titre de la revuePathologie Biologie
ISSN0369-8114
Mots-clésAcinetobacter baumannii, Catastrophes naturelles, Community pneumonia, Conflits armés, Drug resistance, Microbial reservoirs, Military operations, Natural disasters, Pneumopathies communautaires, Réservoirs microbiens, Résistance aux antibiotiques
Résumé en anglais

During the last decade, Acinetobacter baumannii (AB) has been increasingly responsible for infections occurring in three particular contexts (in terms of patients and environment). Community AB pneumonia is severe infections, mainly described around the Indian Ocean, and which mainly concern patients with major co-morbidities. AB is also responsible for infections occurring among soldiers wounded in action during operations conducted in Iraq or Afghanistan. Lastly, this bacterium is responsible for infections occurring among casualties from natural disasters like earthquakes and tsunamis. Those infections are often due to multidrug-resistant strains, which can be implicated in nosocomial outbreaks when patients are hospitalized in a local casualty department or during their repatriation thereafter. The source of the contaminations which lead to AB infections following injuries (warfare or natural disasters) is still poorly known. Three hypotheses are usually considered: a contamination of wounds with environmental bacteria, a wound contamination from a previous cutaneous or oropharyngeal endogenous reservoir, or hospital acquisition. The implication of telluric or agricultural primary reservoirs in human AB infections is a common hypothesis which remains to be demonstrated by further specifically designed studies.

Résumé en français

Depuis une dizaine d’années, Acinetobacter baumannii (AB) est de plus en plus impliqué dans des infections survenant dans des contextes particuliers (en termes de patients et d’environnement). Trois types de situations sont rencontrés. Les pneumopathies communautaires à AB sont des infections graves, principalement décrites autour de l’océan Indien, et qui touchent le plus souvent des patients présentant d’importantes comorbidités. AB est également impliqué dans des infections survenant chez des militaires blessés lors d’opérations en Afghanistan ou en Irak. Enfin, cette bactérie est responsable d’infections chez les survivants de catastrophes naturelles (séismes ou tsunamis). Ces infections sont souvent dues à des souches multirésistantes aux antibiotiques qui peuvent être à l’origine d’épidémies nosocomiales lors de l’hospitalisation des patients infectés, au moment de leur prise en charge locale en urgence ou de leur rapatriement. Les sources de contamination à l’origine des infections à AB consécutives à des traumatismes (conflits ou catastrophes naturelles) sont difficiles à identifier. Trois hypothèses sont en général retenues : une contamination par des bactéries d’origine environnementale au moment des traumatismes, contamination des blessures à partir d’un foyer de colonisation endogène cutané ou nasopharyngé préalable, ou acquisition nosocomiale au cours des différentes hospitalisations intervenues tout au long de la prise en charge des patients. L’implication de réservoirs primaires telluriques ou agricoles dans des infections humaines à AB est une hypothèse souvent soulevée mais qui reste à démontrer par des études réalisées dans ce but.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua4892
DOI10.1016/j.patbio.2011.08.002
Lien vers le document

http://dx.doi.org/10.1016/j.patbio.2011.08.002

Titre traduitEmerging Acinetobacter baumannii infections and factors favouring their occurrence