Le test d'activation des basophiles

TitreLe test d'activation des basophiles
Type de publicationArticle de revue
AuteurBeauvillain, Céline, Drouet, Martine, Renier, Gilles
EditeurElsevier
TypeArticle scientifique dans une revue sans comité de lecture
Année2008
LangueFrançais
Date2008/08
Numéro404, Part 1
Pagination67 - 77
Volume2008
Titre de la revueRevue Francophone des Laboratoires
ISSN1773-035X
Mots-clésActivation des basophiles, allergie, allergy, Basophil activation, biological evaluation, cytométrie en flux, exploration biologique, flowcytometry, hypersensibilité immédiate, immediate hypersensitivity
Résumé en français

RésuméL'hypersensibilité immédiate, dite de type I, est médiée par les IgE portées par les mastocytes et basophiles grâce à un récepteur de très haute affinité : l'agrégation de ce récepteur par le contact avec l'allergène déclenche la dégranulation de ces cellules avec libération de médiateurs engendrant des manifestations cliniques parfois fatales. Le test d'activation des basophiles cherche à reproduire in vitro le déclenchement de cette réaction d'hypersensibilité en mettant directement en contact la cellule avec les allergènes incriminés, et à observer l'effet de cette activation sur la cellule elle-même ; les informations qu'il peut apporter lui sont donc propres. Un premier anticorps fluorescent permet de sélectionner les basophiles et un second, conjugué à un autre fluorochrome, d'évaluer leur dégranulation. Diverses variantes méthodologiques existent avec des résultats assez comparables, ce qui témoigne d'une certaine robustesse de la méthode ; et sa réalisation nécessite une bonne expérience de la cytométrie en flux et du domaine de l'allergie. Ce n'est pas un test de dépistage à grande échelle mais sa souplesse permet de l'adapter à des situations définies et dans des orientations qui peuvent être très différentes. Le test d'activation des basophiles constitue ainsi un outil dont les possibilités sont particulièrement intéressantes au service des cliniciens et des patients.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua4979
DOI10.1016/S1773-035X(08)71562-4
Lien vers le document

http://dx.doi.org/10.1016/S1773-035X(08)71562-4