Barrio ou la mémoire du quotidien dans l’Espagne franquiste

DocumentFichier
Fichier pdf chargé le 05/03/2015 à 14:20:07
Accès libre
(version auteur)
fichier
TitreBarrio ou la mémoire du quotidien dans l’Espagne franquiste
Type de publicationArticle de revue
AuteurDe Bois, Pierre-Alain
PaysFrance
EditeurUniversité d'Angers
VilleAngers
TypeArticle scientifique dans une revue à comité de lecture
Année2013
LangueFrançais
Numéro4
Pagination1-15
Titre de la revueQuaina
ISSN2107-6979
Mots-clésdénonciation, franquisme, société de l’après-guerre civile, témoignage autobiographique
Résumé en français

Cet article propose une analyse de Barrio, l’une des œuvres les plus emblématiques de l’auteur espagnol de Bande Dessinée Carlos Giménez.

Peut-être moins connu que la série Paracuellos (1977), le chef d’œuvre de Giménez, maintes fois primée lors des Festivals et Salons spécialisés, Barrio, qui a obtenu pour sa part la Prix du Jury du célèbre Festival d’Angoulême en 2010, s’inscrit parfaitement dans la perspective « dictature et société» proposée pour cette Journée d’Etude. De fait, Barrio constitue un « récit de mémoire » exemplaire de la société de l’après-guerre civile ; il s’agit là d’une chronique de la vie d’un quartier dans le Madrid des années 1950, les années les plus dures de l’après-guerre ainsi qu’une non moins évidente dénonciation du Franquisme.

De plus,  Barrio, ce sont 4 volumes parus entre 1978, pour 1er album, et 2007, avec la reprise en 2005 de la série et la parution de 3 autres volumes, ce qui nous amènera à nous intéresser à l’évolution des stratégies mémorielles au fil du temps.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua8486
Lien vers le document

http://quaina.univ-angers.fr/IMG/pdf/adr_debois.pdf