La New Day Co-op est-elle (réellement) une coopérative ? Revisiter les théories sur la coopération à partir d'une expérience de pensée

TitreLa New Day Co-op est-elle (réellement) une coopérative ? Revisiter les théories sur la coopération à partir d'une expérience de pensée
Type de publicationArticle de revue
AuteurRousseliere, Damien
TypeArticle scientifique dans une revue à comité de lecture
Année2013
LangueFrançais
Date2013
Numéro2
Pagination461 - 481
Volume23
Titre de la revueInternational Review of Sociology
ISSN0390-6701
Résumé en français

De manière similaire aux sciences physiques, la méthode d'expérience de pensée permet d’étudier la validité des théories dans un « contexte limite », où le chercheur manque de données expérimentales. The Wire (sur écoute), série policière ambitieuse des années 2000, peut être vu comme un tel objet d’études riche pour les chercheurs en sciences sociales à la fois comme reflet de la réalité mais aussi comme objet autonome proposant une certaine interprétation des problèmes économiques et sociaux. En tant qu’expérience de pensée de sciences sociales, sa mise en scène provocante de la vie quotidienne d'une coopérative de revente de drogues, la New Day Co-op, interroge les concepts clés des travaux portant sur la coopération, et notamment l'assimilation habituelle entre justice sociale, transformation sociale et démocratie économique. « Matériel empirique » important dans le cadre d'une théorie anti-essentialiste des organisations coopératives, elle est également un appel à la prise en compte d'une démarche réflexive en sciences sociales.

URL de la noticehttp://okina.univ-angers.fr/publications/ua970
DOI10.1080/03906701.2013.804291
Lien vers le document

http://dx.doi.org/10.1080/03906701.2013.804291

Titre abrégéLa New Day Co-op est-elle (réellement) une coopérative ?